-

Informatique

12/04/2017_3

Posted on

Firefox : Mozilla coupera le support pour Windows XP et Vista en septembre 2017

Mozilla a finalement décidé de communiquer autour de l’arrêt futur du support de Firefox pour deux anciennes versions de Windows : XP et Vista. À compter de mars 2017, il faudra ainsi se contenter de la branche ESR, avant un arrêt complet en septembre.

Pour beaucoup, Firefox est un navigateur tout terrain que l’on peut utiliser sur pratiquement toutes les plateformes. Il est l’un des derniers à fonctionner sur Windows XP, les autres éditeurs ayant pour la plupart abandonné ce système.

Microsoft ne lui fournit plus de mise à jour de sécurité en effet depuis avril 2014, son support technique ayant été arrêté après 13 ans environ d’ancienneté. On se rappelle d’ailleurs qu’en dépit des trois années supplémentaires (Microsoft supporte ses produits dix ans), la transition n’avait pas été simple chez tout le monde, particulièrement en Chine.

Une première étape en mars, puis un arrêt en septembre

Aussi, quand Mozilla communique sur le support de Firefox, l’information est importante. L’éditeur indique ainsi qu’à compter de mars prochain (la date exacte n’est pas encore précisée), les utilisateurs du navigateur sous Windows XP et Vista basculeront automatiquement sur la branche ESR (Extended Support Release).

Cette dernière dispose d’un support plus long, Mozilla fournissant des correctifs de sécurité pendant environ un an. En temps normal, le support de Firefox n’est assuré que pour la dernière mouture, comme pour Chrome.

Vis-à-vis du calendrier actuellement en cours, une bascule en mars signifierait un passage à Firefox ESR 52. Mais même si une version ESR est supportée pendant un an, Mozilla ne compte pas attendre tout ce temps pour stopper définitivement la diffusion des correctifs vers Windows XP et Vista. L’éditeur arrêtera en effet les frais dès septembre 2017.

Les solutions se réduisent à une migration du système

Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs concernés ? D’abord qu’ils ont encore du temps, puisqu’il leur reste environ neuf mois pour réagir. Un délai cependant qui ne sera pas de trop pour se préparer, car la seule solution réellement efficace désormais – et recommandée par Mozilla – est de passer par une transition vers un Windows plus récent. Avec l’abandon des plateformes Windows XP et Vista, c’est Windows 7 qui prend le relai comme version minimale supportée.

Firefox est ainsi le dernier grand navigateur à se débarrasser des deux vieux systèmes. Il n’est bien entendu pas recommandé de continuer à l’utiliser au-delà de la période de support. Comme pour Windows XP en avril 2014, les failles découvertes ne seront en effet plus colmatées, laissant l’utilisateur exposé à un nombre croissant de risques de sécurité.

Les navigateurs étant régulièrement les cibles d’attaques, surfer avec un logiciel « percé » reviendrait tôt ou tard à voir sa machine piratée. Le fait que Firefox continue à fonctionner après la date de péremption ne sera donc pas une invitation à continuer.

Source.

12/04/2017_2

Posted on

Firefox et Windows Vista :

La migration est d’autant plus recommandée que même les logiciels développés par des tiers sont progressivement abandonnés sur ce système d’exploitation. C’est le cas de la fondation Mozilla, qui prévoit de ne plus proposer de mises à jour pour Firefox sur Vista d’ici septembre, mais aussi de Blizzard, qui prévoit de faire la même chose : attention, ses jeux ne pourront plus être exécutés.

Si vous devez migrer, visez si possible l’OS le plus récent :

Windows 7 a déjà fini sa période de support standard (elle a pris fin le 13 janvier 2015) ; le système est en support étendu jusqu’au 14 janvier 2020. Pour Windows 8, la fin de sa maintenance standard se rapproche : ce sera le 9 janvier 2018, puis le 10 janvier 2023 pour l’étendue. Quant à Windows 10, les échéances respectives sont au 13 octobre 2020 et au 14 octobre 2025.

Lire la suite :

 

12/04/2017_1

Posted on Updated on

Microsoft abandonne Windows Vista

Après un premier coup porté en 2012 avec l’interruption du support général, Microsoft a annoncé qu’il ne ferait désormais plus aucune mise à jour, ni aucun correctif, sur Windows Vista. Résultat : les éventuelles failles de sécurité du système d’exploitation ne seront plus corrigées. A moins de vouloir risquer de subir des attaques informatiques, les derniers utilisateurs de Vista devront donc migrer vers un système plus récent.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/04/12/microsoft-abandonne-windows-vista-dix-ans-apres-son-lancement_5110022_4408996.html#E7Lcg09kPrHuosTx.99

Lire la suite :

17/01/2017

Lien Posted on Updated on

Les 10 mots de passe les plus piratés en 2016

  • 123456
  • 123456789
  • qwerty
  • 12345678
  • 111111
  • 1234567890
  • 1234567
  • password
  • 123123
  • 987654321

Le reste de la liste est du même acabit. En onzième position, on retrouve ainsi « qwertyuiop », suivi de près par « mynoob », « 123321 », « 666666 » et « 18atcskd2w ». « 7777777 », « 1q2w3e4r », « 654321 », « 55555 » et « 3rjs1la7qe » ferment la marche pour leur part.

Nous vous conseillons  d’utiliser des minuscules, des majuscules, des chiffres et si possible des caractères spéciaux (ex.: -, *, $, !, @, #, <, > /, \, ~, …)  et d’éviter les mots présents dans les dictionnaires habituels.

Source 1, source 2, source 3, source 4,

15/01/20017

Posted on Updated on

Construire un mot de passe sûr et gérer la liste de ses codes d’accès

  • Qu’est-ce qu’un « bon » mot de passe ?

Un bon mot de passe doit être suffisamment long, et faire au moins huit caractères. Il doit être composé d’au moins 3 types de caractères différents parmi les quatre types de caractères existants (majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux). Il ne doit pas avoir de lien avec son détenteur (nom, date de naissance…).

 

  • Comment construire un mot de passe sûr ?

Des moyens mnémotechniques permettent de créer des mots de passe complexes, tels que :

  • ne conserver que les premières lettres des mots d’une phrase

exemple : la phrase « un Utilisateur d’Internet averti en vaut deux » correspond au mot de passe 1Ud’Iaev2.

  • en mettant une majuscule si le mot est un nom

exemple : Utilisateur

  • en gardant des signes de ponctuation

exemple : ’ 

  • en exprimant les nombres à l’aide des chiffres de 0 à 9

exemple : Un ->1

 

  • Avoir 4 ou 5 mots de passe différents pour tous ses comptes est-il suffisant ?

Non, idéalement, il faudrait utiliser des mots de passes différents pour tous ses comptes. Il faudrait donc avoir un mot de passe spécifique pour chaque compte important (ex : compte de messagerie électronique, banque, etc.), et surtout ne pas l’utiliser pour un autre compte. Ainsi, en cas de compromission du mot de passe, les autres comptes ne seront pas compromis.

En effet, supposons que vous utilisiez le même mot de passe pour votre compte de messagerie et votre compte de réseau social. Si votre fournisseur de réseau social est victime d’une fuite de données comprenant vos moyens d’authentification, une personne mal intentionnée pourrait les utiliser pour non seulement accéder à votre compte de réseau social mais aussi pour accéder à votre messagerie.

De plus, une fois l’accès à votre messagerie obtenu, il deviendra possible de voir la liste des messages d’inscriptions à vos comptes sur différents sites (si vous ne les avez pas supprimés de votre boîte). Il sera ainsi possible de connaître certains de vos identifiants de compte et d’utiliser la fonction d’oubli de mots de passe pour en prendre le contrôle.

  • Peut-on faire une liste de ses mots de passe ?

Oui, mais pas n’importe comment :

  • ne stockez pas vos mots de passe dans un simple fichier texte stocké sur votre ordinateur ou sur internet ;
  • ne vous envoyez pas vos propres mots de passe sur votre messagerie personnelle ;
  • supprimez systématiquement les messages qui vous sont envoyés par messagerie lors de la création de vos comptes, surtout s’ils contiennent votre identifiant et/ou mots de passe ;
  • configurez les logiciels pour qu’ils ne se « souviennent » pas des mots de passe choisis ou, au moins, définissez un mot de passe principal, ou « mot de passe maître » qui permet de débloquer (ou non) leur utilisation ;
  • Pour gérer ses mots de passe de façon pratique, il existe des « gestionnaires de mots de passe ».

 

  • Quels gestionnaires de mots de passe peut-on utiliser ?

Il est recommandé d’utiliser un gestionnaire qui permette de constituer une base de données de mots de passe chiffrée par un unique mot de passe « maître » dont la sécurité a pu être vérifiée. Cela vous permet de ne retenir qu’un seul mot de passe qui ouvre l’accès à tous les autres. Les mots de passe pourront alors être très longs, très complexes et tous différents car c’est l’ordinateur qui les retient à votre place.

Ces logiciels facilitent par ailleurs la saisie, sans erreurs, des mots de passe et permet de retenir les nombreux identifiants et comptes que l’on collectionne avec le temps.

En pratique, il existe de nombreuses solutions sur le marché. On peut citer entre autres, parmi les logiciels libres régulièrement mis à jour :

  • Si j’utilise un gestionnaire de mots de passe sur un seul terminal, comment faire si celui- ci tombe en panne ?

Parce que cette base de mots de passe est une ressource critique pour pouvoir accéder à vos comptes, il est indispensable de disposer d’une copie de celle-ci sur une clé USB, ou sur tout autre support, que vous gardez soit avec vous, soit dans un endroit sûr.

Source.

13/12/2016

Posted on Updated on

« Stegano » : un nouveau malware très discret.

Actuellement, la seule parade possible est de ne pas utiliser Internet Explorer et de disposer d’un bon logiciel antivirus.

Source

Pour se protéger, le meilleur moyen est de mettre à jour Internet Explorer et Flash Player, car les attaquants s’appuient sur des failles connues. Voire de ne plus utiliser ces logiciels aujourd’hui dispensables. L’usage d’un antivirus ou d’un bloqueur de pub peut également mettre l’internaute à l’abri.  

Source

17/11/2015

Posted on Updated on

Windows XP – MAC OS X 10.. – Chrome 

Bonjour,

Je vais me faire écho d’une information qui circule sur le net, mais à mon sens qui à très peu d’écho, mais dont les conséquences ne sont pas anodines.

De très nombreux utilisateur d’internet, ayant comme système d’exploitation Windows XP, doivent être informé qu’à partir d’Avril 2016, le support du navigateur Chrome sera terminé. Donc il n’y aura plus de mise à jour de sécurité pour le navigateur internet Chrome de Google.

Sous Windows XP, j’avais déconseillé d’utilisé Internet Explorer de Microsoft et de privilégier Chrome ou Firefox.

Suite à cette nouvelle, je me dois de déconseillé l’utilisation d’Internet Explorer de Microsoft et de Chrome de Google.

Il reste Firefox de Mozilla. Actuellement aucune date n’a été annoncée pour quelconque arrêt des mises à jour.

Les sources :

À lire sur Numerama : C’est officiel : Google Chrome dit adieu à Windows XP

La traduction par Google donne :  »

Mises à jour de Chrome support de plateforme

Mardi, 10 Novembre, ici à 2015
Plus tôt cette année, nous avons annoncé que Google Chrome continuera le support de Windows XP à travers le reste de l’année 2015. A cette époque, nous avons encouragé vivement les utilisateurs sur les anciens, les plates-formes non prises en charge, tels que Windows XP pour mettre à jour, un système d’exploitation sécurisé pris en charge.Ces plates-formes plus âgés manquent à jour de sécurité critique et ont un plus grand potentiel d’être infectés par des virus et des logiciels malveillants. Aujourd’hui, nous annonçons la fin du soutien de Chrome pour Windows XP, ainsi que Windows Vista et Mac OS X 10.6, 10.7, et 10,8, depuis ces plates-formes ne sont plus activement soutenu par Microsoft et Apple. À partir Avril 2016, Chrome va continuer à fonctionner sur ces plates-formes, mais ne recevra plus de mises à jour et correctifs de sécurité. Si vous êtes toujours sur l’une de ces plates-formes non prises en charge, nous vous encourageons à passer à un système d’exploitation plus récent afin d’assurer que vous continuez à recevoir les dernières versions et fonctionnalités Chrome. Posté par Marc Pawliger, directeur de l’ingénierie et de la petite Notifier »

Vous noterez que d’autres systèmes sont concernés :

  • Windows Vista
  • Mac OS X 10.6
  • Mac OS X 10.7
  • Mac OS X 10.8

Il est à noter tout de même, que le support étendu de Windows Vista, par Microsoft, se termine le 17 avril 2017.

A suivre   ….

css.php